Dans un article de l’Indépendant du 24 mai 2017, la Mairie du Perpignan annonce qu’un parvis va être créé en 2018 face aux bâtiments historiques de l’Université rue du Musée. « Pour cela la ville a lancé une maîtrise foncière sur les différents immeubles qu’elle devra ensuite détruire pour permettre la création de ce large espace ». Ce qui est annoncé là tranquilement, c’est ni plus ni moins la destruction de tout un îlot sauvegardé présent dans le cadastre depuis des siècles !

article

Et pourtant, quand on observe les immeubles qui font face aux bâtiments du XVIIIe siècle, on ne comprend pas la logique. Ils sont en bon état et sont typiques du patrimoine urbain perpignanais, le n°2 rue du Musée notamment avec sa porte encadrée de marbre rose et ses corniches en brique.

Captureruedumusée

Ceux qui seraient tentés de justifier leur destruction par l’existence d’un parvis au XVIIIe siècle quand Mailly a fait construire l’Université, se trompent. Cet îlot a toujours existé, il n’y a pas de vide ni de place à cet endroit et ce depuis le XVIIIe siècle au moins. Voyez par vous mêmes :

1760. Plan de Moithey (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8439858n/f1.item.r=carte%20perpignan.zoom)

Plan1760

plan1850
1850. Plan de Bardou. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8442336f/f1.item.zoom
plan1895
1895. Plan de Fayard. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84410578/f1.item.r=carte%20perpignan.zoom

Rien ne justifie de créer une place en détruisant des immeubles classés en 2007 lors du vote du secteur sauvegardé en conseil municipal. C’est illégal ! Nous vous renvoyons ici à l’article de Didier Rykner pour la Tribune de l’Art qui montre l’absurdité du projet notamment sur cette question du futur parvis.

Amis perpignanais, il faut se mobiliser pour mettre un coup d’arrêt à ces destructions !

Faites circuler ! Envoyez des courriers de protestations ! Suivez la page facebook Stop aux destructions du centre ville de Perpignan : https://www.facebook.com/groups/1011867438872812/?fref=ts

Contactez l’ASPAHR Association pour la sauvegarde du patrimoine artistique et historique du Roussillon : aspahr2017@gmail.com

 

 

 

Publicités