Le secteur sauvegardé (appelé depuis 2016 « site patrimonial remarquable ») et son plan de sauvegarde et de mise en valeur est une procédure conjointe Etat-commune qui délimite un ensemble urbain à caractère patrimonial, pour réaliser le meilleur document de gestion relatif à sa conservation. Ce document part de l’analyse de l’existant et d’un inventaire le plus exhaustif possible de ses parcelles, des constructions de toute nature qui s’y trouvent, des espaces publics, des sources historiques et documentaires, etc, et propose la règle applicable à chacun des immeubles : en résumé, les édifices à conserver intégralement, les édifices à conserver mais dont l’aménagement intérieur peut être modifié, et les immeubles pouvant être améliorés ou remplacés. Ce plan, ou PSMV (Plan de sauvegarde et de mise en valeur), a été, en ce qui concerne Perpignan, approuvé en 2007 à l’issue de nombreuses années d’études et une approbation de toutes les instances consultatives ou administratives appelées à en connaître. Il est accessible sur le site de la mairie  : http://www.mairie-perpignan.fr/fr/demarches/urbanisme-amenagement-habitat/documents-durbanisme/plan-sauvegarde-et-mise-en-valeur-2

Aujourd’hui, la municipalité actuelle considère ce PSMV comme un obstacle à ses projets. Elle a donc mis en révision ce plan, malgré son peu d’ancienneté. Une révision peut toujours être utile, si c’est un approfondissement ; mais on observe que dans la révision en cours, celle-ci ne s’appuie pas sur l’analyse des qualités patrimoniales de l’existant (déjà réalisée avec le plan de 2007), mais est avant tout destinée à « ouvrir la voie » aux projets municipaux, même si ceux-ci altèrent, plus ou moins gravement, le tissu urbain historique :

  • démolition d’îlots entiers dans les quartiers médiévaux (Saint-Jacques, Saint-Matthieu)
  • percement de voies
  • aménagement d’un « parvis » devant l’ancienne université (qui n’a jamais existé historiquement)
  • éradication des maisons logées entre les contreforts de l’église des Carmes
  • « vidage » complet du triangle compris entre les rues des Carmes/rue des Potiers/rue Michel-Carola, etc.

Cette façon d’envisager les choses est contraire, dans son esprit, à l’idée même d’un secteur sauvegardé. Elle est, en fait, contraire à la loi.

projetderévision-plan
Projet de révision du PSMV : en vert les démolitions prévues, notamment autour de l’église des Carmes et devant l’ancienne Université en totale contradiction avec le Plan en vigueur datant de 2007
PSMV2007
Plan de Sauvegarde et de mise en valeur de 2007 toujours en vigueur
Publicités